Les Pur font la révolution! petite sélection de remarquables ouvrages par nos auteurs.

« Dans le tourbillon de la Révolution, mots d’ordre et engagements collectifs aux frontières septentrionales (1791-1793) » de Maxime Kaci

Prise de la Bastille, insurrection du 10 août 1792, manifestations des
31 mai et 2 juin 1793 : depuis plus de deux siècles, ces journées d’action
collective rythment les récits de la Révolution Française. L’idée selon
laquelle la période révolutionnaire se caractériserait par l’irruption d’une
large frange de la population française sur la scène politique paraît éculée.
Et pourtant, au cours des années 1990, la « redécouverte du politique »
en sciences humaines et plus spécifiquement dans le champ des études
historiques a relégué au second plan l’analyse des groupes qui se forment
au sein de la société révolutionnaire (…)

Retrouvez cet ouvrage ici: http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4220

« Le souci des plus pauvres, Dufourny, la Révolution française et la démocratie » de Micèle Grenot.

Ce présent ouvrage retrace le parcours d’un homme dont le souci des plus
pauvres le conduit à défendre avec ardeur leur accès aux droits politiques, la
démocratie. Cet ouvrage n’est pas une biographie à proprement parler, dont la
seule visée serait de raconter la vie de Dufourny, cet homme né en 1738 (…)

Retrouvez cet ouvrage ici:: http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3429

« La Révolution française et la naissance de la démocratie électorale » Melvin Edelstein. Geneviève Knibiehler (trad.)

Les Grecs ont inventé la démocratie, mais il s’agissait d’une démocratie directe.
La démocratie représentative moderne est en revanche l’héritage des révolutions
américaine et française. Dans une démocratie, les citoyens font les lois par l’intermédiaire de leurs représentants élus. Les élections sont la seule façon de légitimer
l’autorité, de désigner des hauts fonctionnaires, d’engager leur responsabilité.
Citons ce commentaire de René Rémond : «De la désignation par les électeurs,
la Révolution a fait l’usage le plus extensif qui se puisse concevoir et qu’ait connu
notre société. […] La Révolution a substitué le choix par les citoyens à tous les
autres modes de recrutement et de sélection.» De 1789 à 1799, la France a appliqué de façon très extensive le principe électif. ….

Retrouvez cet ouvrage ici: http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3380

« La liberté d’expression en Révolution, les mœurs, l’honneur, la calomnie » Charles Walton. Traduction de Jacqueline Odin

Au cours des deux derniers siècles, la liberté d’expression s’est progressivement imposée comme un droit fondamental et un pilier de la démocratie moderne. Voltaire, écrivant à une époque de censure antérieure aux révolutions démocratiques de la fin du XVIIIe siècle, soulignait que la liberté de
la presse (à savoir le type de liberté d’expression dont les philosophes des Lumières se souciaient le plus) «est la base de toutes les autres liberté ». La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 proclamait que «la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les
plus précieux de l’Homme ».

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3511

Catégories :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s