Katharine Hepburn, actrice de la troisième voie

Katharine Hepburn, actrice de la troisième voie

D’abord l’est

L’auteur nous invite à relire cette Katharine Hepburn actrice à partir de son ancrage dans l’est américain. Il faut donc se pencher d’abord sur le monde du théâtre. Nous avons ainsi en main un portrait intellectuel et artistique de Katharine Hepburn actrice qui dit aussi l’histoire culturelle des États-Unis à cette époque.

Broadway

Katharine Hepburn, actrice de la Troisième voie? On se rappellera que « l’actrice y a fait ses débuts et le théâtre est resté un but constant dans son parcours. Par conséquent même une fois devenue une star à Hollywood, elle n’a cessé de retourner sur scène. ». Broadway lui donne son savoir-faire, nourrit ses convictions et, enfin, lui permet de négocier avec l’industrie cinématographique !

Théâtre et cinéma

Beaucoup de films hollywoodiens sont des répliques de spectacles majeurs du théâtre new-yorkais contemporain.

C’est-à-dire que le film reprend les thèmes, les types de personnages, les morceaux de bravoure du spectacle, etc. On peut penser notamment au Jumbo de 1935. Ainsi c’est la dimension spectaculaire qui marque ce type d’emprunts. Parfois il ne s’agit pas d’adaptation mais la toile de fond est théâtrale ou l’écriture est typique du théâtre contemporain. On trouve ainsi des structures en huit clos, des thématiques adaptées aux acteurs. L’actrice ne cache d’ailleurs pas son observation des actrices new-yorkaises et l’emprunt de leurs techniques. En conséquence son jeu au cinéma est fortement marqué par la scène.

Star et comédienne

Morning Glory (Lowell Sherman, 1933) et son première oscar l’inscrivent de suite dans cette posture de l’actrice de théâtre qui joue à Hollywood. Hepburn se permet de négocier avec les producteurs de cinéma grâce à sa position théâtrale. Ce théâtre qui lui donne aussi sa stature iconique dans la culture populaire américaine. Pourtant, elle a connu comme comédienne des échecs humiliants et les critiques ne l’ont pas épargnée. Paradoxalement considérée comme un diva du théâtre en dehors de la scène, sa capacité à jouer s’est toujours posée. Pourtant à sa mort (en juillet 2003) l’extinction des lumières à Broadway est un hommage vibrant à son art !

Performance

Avec Mae West en 1933, « elle conquiert pourtant une place à Hollywood de façon fulgurante grâce à ce qui apparaît comme un talent inédit », nous dit l’auteur. Elle triomphe non par la beauté mais par la notoriété et le savoir-faire. On a évoqué sa personnalité construisant ses personnages ou choisissant ceux là pour se fondre dans celle-ci. Mais cette analyse réduit la composition de l’actrice. L’auteur souligne surtout tout ce travail de Katharine Hepburn actrice qui gère sa propre image en se confrontant aux producteurs et en jouant de tous les supports.

Féminisme

Et l’auteur de préciser « S’il y a un féminisme chez Hepburn, il n’est pas nécessairement dans les représentations, mais dans ses actions professionnelles en tant qu’auteure de soi. ». Elle s’inscrit ainsi dans la lignée d’une Rita Hayworth. Très vite elle s’engage dans la production, la réalisation et l’écriture, surtout à partir des années 50.

Construction

Faire naître une star est un long processus. L’auteur montre que loin de tout monolithisme son image se construit en polyphonie ; rebelle à l’intérieur du système, socialiste discutant avec les grands patrons. Il nous faut donc la comprendre, dans toute sa complexité entre conservatisme et libéralisme. Surtout, le livre nous invite à ne pas chercher une évolution au sein de ces critères car, chaque époque de sa vie, juxtapose les deux approches.

Le plan du livre

On découvrira dans une première partie la construction du jeu et du style pour montrer sa cohérence mais on y découvre aussi ses origines et ses influences. Un jeu subtil apparait à la lecture de cette étude. On soulignera, en particulier, les sections abordant le jeu du corps.  La partie II aborde la construction de son image et pointe le rôle crucial de The Philadelphia Story pour aboutir à son statut de patrimoine mondial.

Un ouvrage à lire. Fondamental pour relire la carrière de la Hepburn !

Le livre et son auteur

Le livre

Hepburn incarne les paradoxes des échanges entre la scène et l’écran. Elle représente une troisième voie dans le jeu d’acteur, entre la neutralité ou l’underplaying hollywoodien et l’école de l’Actors Studio. À partir d’un examen des archives de l’actrice, cet ouvrage envisage l’invention de son style …

L’auteur

Professeure en études cinématographiques. Université Paris 8. Elle est membre de l’équipe de recherche  ESTCA(Esthétique, Sciences et Techniques du Cinéma et de l’audiovisuel). Co-directrice du projet de recherche « Musical MC² : le film Musical hollywoodien en Contexte Médiatique et Culturel« 

Et encore

Retrouvez aussi d’autres articles autour du cinéma!

Jean Rouch fut un pionnier du cinéma documentaire

Catégories :

Laisser un commentaire