La collection « Æsthetica »

La collection "Æsthetica"

Sans exclusive ni esprit de doctrine, la collection « Æsthetica » se consacre à l’esthétique et à la philosophie de l’art. Elle relie les multiples approches actuelles en esthétique avec l’histoire des arts et les arts contemporains.

La collection « Æsthetica » : l’incontournable

Les directeurs

La collection "Æsthetica"

Pierre-Henry Frangne est professeur de philosophie de l’art et d’esthétique à l’université Rennes 2. Il a notamment publié dans la collection : La négation à l’oeuvre (2005). Toujours dans cette collection, il a co-dirigé aussi plusieurs ouvrages dont Le sublime (2018) ou, plus avant, Mallarmé et la musique, la musique et Mallarmé (2016). Par ailleurs, il a présenté l’édition du livre de Boris de Schlœzer, Introduction à J.-S. Bach. En savoir plus sur Pierre-Henry Frangne

La collection "Æsthetica"

Roger Pouivet est professeur de philosophie à l’université Nancy 2. Il est aussi directeur des Archives Poincaré (CNRS). Il a publié dans la collection L’art et le désir de Dieu (2017). Par ailleurs, il a aussi co-dirigé Philosophie de la danse (2010) et Ce que l’art nous apprend (2008). Pour en savoir plus sur Roger Pouivet

Diversité

Les sujets abordés par la collection sont d’une extrême diversité. Les thèmes sont ainsi multiples comme la danse, la peinture, la musique, etc. Ils sont déclinés au travers d’entrées plurielles qui dessinent une esthétique pointilliste car il ne s’agit pas d’être exhaustif. Au contraire, la pluralité révèle ici l’immensité du champ à explorer tant dans ses thématiques que dans ses méthodes. En effet, le choix des directeurs a été d’ouvrir aux non-philosophes les portes de la collection. Certes, l’exigence, la rigueur doivent être au rendez-vous tout comme l’accessibilité d’ailleurs mais le parti pris, (oserions-nous dire le pari pris) est de permettre aux philosophes non professionnels de proposer leurs recherches et leurs analyses.

Laisser un commentaire