On parle de nos livres

On parle de nos livres dans la presse écrite, à la radio et sur le web. Voici donc venu le temps de faire un petit tour d’horizon de ces recensions qui disent la diversité de nos publications et la force de la recherche.

Le livre du mois selon la revue L’objet d’art

Le paysage exploré autrement par une étude menée sur les deux rives de la Manche. L’ouvrage souligne la complexité de l’art du paysage et choisit deux entrées nouvelles.

Le livre


On parle de nos livres : Nonfiction

Il est question d’un autre paysage dans Nonfiction ; celui de l’univers alpin qui engendre autant l’imaginaire qu’une pratique. Damien Augias pour Nonfiction s’entretient avec Patrick Clastres, un des directeurs de l’ouvrage « Gravir les Alpes ». On y découvre un Patrick Clastres qui se tient dans la première cordée du célèbre Philippe Joutard !

Découvrir l’article : cliquez ici

Le livre

On parle de nos livres


Le blog de Pierre Campion

Comme dans Gravir les Alpes, Claire Gantet mobilise moultes matières pour construire son livre sur le rêve et l’âme : Une histoire du rêve, les faces nocturnes de l’âme. D’ailleurs Pierre Campion précise dans son blog : « C’est un livre ample et fort, ambitieux, minutieux » .

Lire la recension de Pierre Campion : cliquez ici

Le livre


On parle de nos livres : France catholique

D’âme il est question encore avec Madame Acarie (ou Marie de l’Incarnation). Mariée à un ligueur, elle décide de choisir le combat spirituel après la découverte des écrits de Thérèse d’Avila. Même si ce choix est une manière aussi de continuer la lutte contre les protestants dans un temps où croiser le fer n’est plus possible. La prière devient l’arme des carmélites. Elles épaulent ainsi les prédicateurs qui luttent contre les « mal-sentants de la foi ». Don David Gilbert, ici interrogé par Aymeric Pourbaix, nous présente dans l’hebdomadaire France catholique Barbe Acarie.

On parle de nos livres

Le livre


On parle de nos livres : Le Monde diplomatique

Dans Le Monde diplomatique voici une autre violence qui surgit. Irène Favier dans son livre Le Pérou et ses confins amazoniens précise que le conflit qui se joue ici atteint une résonance mondiale. Au final, Anne-Dominique Correa s’interroge, dans son compte rendu, si l’utopie amazonienne n’est pas une chimère ?

Le livre


Laisser un commentaire